Questions - Réponses

Est-il judicieux de ne plus donner à boire à notre enfant dès la fin de l’après-midi ?
Aucun changement ne devrait intervenir dans ses habitudes alimentaires et il n’est pas nécessaire de réduire l’apport de boissons, même le soir.
Faut-il lever notre enfant avant l’alarme de l'appareil avertisseur électronique ?
Non ! Il ne doit être réveillé qu’au moment de la miction qui est signalée automatiquement par l’alarme.
Que faut-il faire, l’alarme sonne mais notre enfant ne se réveille pas de lui-même?
Généralement, au début du traitement, l’enfant n’entend pas l’alarme car son sommeil est très profond. Mais pour réussir le traitement, il faut qu’il soit réveillé rapidement et complètement, puis qu’il finisse de faire pipi aux toilettes. Il est donc primordial qu’un adulte s’en charge en lui parlant, en lui passant une lavette mouillée sur le visage ou en faisant tout autre chose qui permette de lui faire vivre cet instant consciemment, sans toutefois l’effrayer. Veuillez contrôler que vous l’avez bien réveillé: il doit s’en souvenir le lendemain matin !
Notre enfant mouille plusieurs fois par nuit. Faut-il le réveiller plusieurs fois?
Non ! Pour le confort de toute la famille, ne le réveillez qu’à la première alarme. Si vous le réveillez plusieurs fois par nuit, votre enfant n'apprendra pas plus vite à développer le réflexe pour retenir son pipi. Expliquez-lui qu’il est en phase d’apprentissage et que ses mictions vont se décaler vers le matin car il se retiendra de plus en plus longtemps.
Notre enfant ne mouille pas toutes les nuits. A-t-il des chances de réussir son traitement ?
Oui ! Nous vous conseillons d’augmenter légèrement les quantités de boisson le soir, de sorte qu’il ait l’occasion de s’entraîner chaque nuit.
A partir de quel âge et jusqu’à quel âge peut-on avoir recours au système Pipi-Stop?
Cela dépend de la maturité de l’enfant, mais de préférence pas avant l’âge de 5 ans révolus. Par contre, il n’y a pas de limite d’âge supérieure.
Nous avons deux enfants énurétiques. Comment procéder ?
Il faut les traiter individuellement, de préférence commencez avec l'aîné. En concentrant votre énergie et votre attention sur un enfant à la fois, il se sentira soutenu psychologiquement et valorisé. Et pour vous, ce sera plus facile à gérer. De plus, il faut éviter que le 2ème enfant prenne l’habitude d’entendre l’alarme à un moment qui ne coïncide pas à sa propre miction. Pour votre caisse maladie, il faut un nouveau contrat de location pour le traitement du 2ème enfant.
Doit-on punir l’enfant énurétique ?
Non ! Au contraire, il faut le motiver et l’encourager à participer à son traitement.
Faut-il continuer de langer notre enfant pendant le traitement avec le Pipi-Stop ?
Il est possible de garder les langes tant que l’enfant mouille beaucoup mais, dans tous les cas, il faut les supprimer dès que la quantité d’urine diminue. Pour des raisons psychologiques, il est préférable de ne pas le langer. Par sa participation active au traitement, il montre qu’il veut se prendre en charge et devenir grand. Continuer de le langer équivaudrait à le maintenir au statut de bébé. De plus, les langes sont très absorbants et l’empêchent de sentir qu’il est mouillé.